SUD-CHIMIE-CRVA

SUD-CHIMIE-CRVA

REVUE DE PRESSE 07/18

Novartis : ses traitements CAR-T contre le cancer seront produits aux Ulis en France

NOVARTIS.jpg

Publié le mercredi 11 juillet 2018

Novartis a annoncé la signature d’un accord avec CELLforCURE pour produire des traitements anticancéreux innovants appelés CAR-T (« chimeric antigen receptor T-cells ») sur le site de bioproduction situé aux Ulis (Essonne). La production pourrait commencer en 2019 après avoir transféré les technologies de fabrication innovantes de Novartis vers CELLforCURE.

Le choix d’investir en France reflète l’engagement de long terme de Novartis sur le territoire, témoignant de la reconnaissance de son attractivité : un environnement économique dynamique, un haut niveau d’excellence académique et une expertise reconnue de la communauté scientifique. Sur la période 2015-2019, Novartis a investi déjà plus de 900 millions d’euros allant de l’élargissement de son centre de biotechnologie de pointe à Huningue (Alsace) à la construction d’un nouveau siège social à Rueil-Malmaison (Ile-de-France), en passant par des projets de recherche et de développement innovants.

La décision de fabriquer en France des thérapies CAR-T en phases clinique et commerciale répond à la stratégie d’approvisionnement mondiale du Groupe. Ces thérapies s’intègrent pleinement dans le portefeuille de thérapies géniques de Novartis, apportant des innovations de pointe dans les domaines où les besoins médicaux non satisfaits sont importants.

Frédéric Collet, Président de Novartis France, a déclaré : « L’annonce d’aujourd’hui apporte un immense espoir aux personnes souffrant de formes agressives de cancer du sang pour lesquelles il n’existe actuellement que des options de traitement limitées. De plus, la décision de Novartis de choisir l’hexagone est un nouvel exemple de la confiance que le Groupe a placée en la France et témoigne de son attractivité. C’est une grande source de fierté pour nous tous. Cela confirme notre rôle d’acteur de santé majeur en France, présent à la fois sur des activités de R&D, de promotion et de fabrication. »

CELLforCURE est une entreprise du groupe LFB spécialisée dans les médicaments de thérapie innovante. La plateforme industrielle de CELLforCURE située aux Ulis (Essonne) est l’une des premières et des plus importantes en Europe pour la production de médicaments de thérapie cellulaire et génique. Etablissement pharmaceutique depuis 2013, CELLforCURE, exerce une activité de sous-traitant dans le développement et la fabrication de médicaments (« CDMO – contract development and manufacturing organization »). L’entreprise s’est vue octroyer deux certificats de bonnes pratiques de fabrication (BPF) par l’ANSM en 2016 pour la production de médicaments de thérapie innovante (MTI) commerciaux et expérimentaux.

CELLforCURE sera chargée de la production de thérapies CAR-T qui sont considérées comme l’incarnation de la médecine individualisée. Contrairement aux traitements traditionnels, chaque dose est fabriquée sur mesure pour chaque patient à l’aide de ses propres cellules sanguines. Le procédé de fabrication mis en œuvre par CELLforCURE en France emploiera la même technologie pionnière et le même processus élaboré que ceux développés par Novartis sur son site de Morris Plains (Etats-Unis).

Pour produire des cellules CAR-T, les cellules T (un type de globules blancs appelés lymphocytes) des patients sont collectées dans des centres de traitement par une procédure spéciale appelée « leucaphérèse » avant d’être congelées par un procédé de cryopréservation. Les cellules seront transférées vers le site de production des Ulis où des experts les modifieront afin qu’elles soient en mesure d’identifier des récepteurs spécifiques présents dans les cellules cancéreuses. Après des tests de sécurité et de qualité, les cellules reprogrammées seront réintroduites dans l’organisme du patient hospitalisé. Chez les patients répondant au traitement, les cellules reprogrammées se multiplieront pour identifier et détruire les cellules tumorales qui étaient jusqu’alors non-reconnues par le système immunitaire.

Léopold Bertéa, PDG de CELLforCURE a déclaré « CELLforCURE s’appuie en France sur une équipe hautement expérimentée sur le plan pharmaceutique et technique dans ce domaine très spécialisé qu’est la production de CAR-T. Nous sommes très fiers de pouvoir proposer une réelle valeur ajoutée en permettant aux patients d’accéder à cette classe thérapeutique révolutionnaire.»

Source et visuel : Novartis

 

 

Sanofi double sa participation dans deux fonds dédiés à l’innovation

Publié le vendredi 13 juillet 2018

SANOFI.jpg

Dans le cadre du Conseil Stratégique des Industries de Santé (CSIS), réuni le 10 juillet à Paris sous l’égide du Premier ministre, Sanofi a annoncé le renforcement de son engagement en faveur de l’innovation, en doublant sa participation dans deux fonds d’investissement dédiés aux sciences de la vie.

D’une part, l’entreprise porte à 330 millions de dollars (281 millions d’euros) la capacité d’investissement de Sanofi Ventures, son fonds de capital-risque. Cette entité voit en outre son champ d’action élargi à la santé digitale. D’autre part, Sanofi a conclu un protocole d’accord avec Bpifrance pour lancer InnoBio 2. En apportant 50 millions d’euros à ce fonds qui investira notamment dans le secteur numérique, la société soutient le développement de sociétés innovantes dans le domaine de la santé, en France et en Europe.

« Avec ces engagements stratégiques, Sanofi est fier de contribuer à l’attractivité du secteur de la santé en France comme à l’international. Par ailleurs, chacun des fonds voit ses compétences élargies au digital, indispensable à la performance de l’industrie pharmaceutique », a déclaré Olivier Brandicourt, Directeur Général de Sanofi. « Nous sommes plus que jamais déterminés à consolider l’écosystème français qui existe dans les sciences de la vie au bénéfice des patients. »

Lancé en 2012 à Cambridge (Massachusetts), Sanofi Ventures a réalisé 24 nouveaux investissements, 12 introductions en Bourse et 1 cession, et 4 sociétés de son portefeuille ont fait l’objet d’accords de collaboration stratégique avec Sanofi. Le fonds étend désormais son action au-delà des Etats-Unis avec l’ouverture d’un bureau européen, basé à Paris, et d’un bureau à Shanghai. Il investit au stade précoce dans des entreprises dotées de produits prometteurs, susceptibles d’enrichir le pipeline de Sanofi.

Quant à InnoBio 2, géré par Bpifrance (qui apportera 49% du fonds), il vise à terme une taille comprise entre 200 et 250 millions d’euros. Il investira dans les secteurs des produits biopharmaceutiques, du développement des bioprocédés, de la santé numérique ayant un lien fort avec les médicaments de prescription, du diagnostic et des dispositifs médicaux. Sa durée est de 10 ans, prorogeable deux fois d’un an.

Sanofi va également participer au « Health Data Hub » constitué à l’initiative du gouvernement, en ouvrant sa plateforme DARWIN, lancée l’année dernière. Cette plateforme compile des données anonymisées provenant de 300 millions de patients dans 318 maladies, et de 45 études. L’objectif est d’améliorer la compréhension, le diagnostic, la prévention et le traitement des maladies. Privilégiant l’ouverture et le partage, Sanofi souhaite faire bénéficier l’ensemble des organisations académiques et institutionnelles françaises, européennes et internationales de son expertise en outils analytiques innovants, utilisant l’intelligence artificielle ainsi que des modèles prédictifs ou d’aide à la décision thérapeutique.

Enfin, toujours dans le domaine du numérique en santé, Sanofi prévoit de s’engager avec des start-ups en faveur du digital en recherche clinique. L’entreprise, dont l’équipe européenne du numérique en recherche clinique est basée à Paris, s’engagera avec des start-ups françaises pour développer des services digitaux en recherche clinique, qu’il s’agisse d’inclure des patients ou de les accompagner.

Source et visuel : Sanofi

 



17/07/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres