SUD-CHIMIE-CRVA

SUD-CHIMIE-CRVA

Un salarié de Sanofi tente de se suicider dans son laboratoire

Un salarié de Sanofi tente de se suicider dans son laboratoire

Publié le 12.01.2013, 12h37 | Mise à jour : 13h27

 

Un salarié a tenté de se suicider dans un laboratoire de Sanofi, à Neuville-sur-Saône (Rhône) en avalant du cyanure. Transporté à l'hôpital dans un état critique | AFP / Eric Piermont

Un salarié d'une quarantaine d'années a tenté de se suicider, jeudi, dans un laboratoire du groupe pharmaceutique Sanofi, à Neuville-sur-Saône (Rhône). Il a avalé du cyanure et se trouvait toujours dans un état critique samedi, a-t-on appris auprès de plusieurs sources confirmant une information du quotidien Le Progrès. «Il se retrouve en soin intensif et maintenu dans un coma artificiel» à l'hôpital de la Croix-Rousse de Lyon.



Selon une source syndicale, «jeudi, cette personne a avalé une cuillère de cyanure dans son laboratoire. Elle a tout de suite réagi en prévenant ses camarades et a été prise en charge, et le Samu est intervenu rapidement». La gendarmerie chargée de l'enquête, a précisé que le drame s'est produit après l'heure du déjeuner. Elle a confirmé que le salarié a prévenu ses collègues une fois son geste accompli, avant de s'affaisser.

«Une équipe médico-sociale de Sanofi apporte son soutien à la famille et une cellule d'accompagnement psychologique pour les collaborateurs du site est opérationnelle, ainsi qu'un numéro vert 24h/24», a déclaré un porte-parole de chez Sanofi, samedi. Ce dernier explique qu' «une enquête de gendarmerie est en cours et déterminera les circonstances du drame. Il est trop tôt pour en dire davantage pour l'instant.»

Dans l'attente d'un reclassement avec une cinquantaine d'autres salariés

Si les raisons de ce geste ne sont pas encore connues, les syndicats rappellent que «le contexte social de l'entreprise fragilise les salariés». Ce geste «est difficile à analyser. C'est prématuré de tout de suite accuser la souffrance au travail» affirme un responsable syndical qui insiste toutefois pour rappeler que le climat, sur le site Sanofi chimie de Neuville-sur-Saône, «n'est pas des plus sereins».

Sanofi chimie à Neuville-sur-Saône doit fermer le 31 décembre 2013. Une cinquantaine de personnes -dont fait partie le salarié auteur de ce geste désespéré- sont encore à reclasser. Une nouvelle activité de vaccin (Sanofi Pasteur) est désormais prévue sur place. Mais, selon l'intersyndicale, plus de 2 000 postes en France pourraient être touchés par des mesures de départs volontaires, de mobilités et de suppressions de postes, dans la recherche, les fonctions supports et la production de vaccins.

LeParisien.fr

 



28/01/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres